Grands plans d’eau, grands brochets? Partie 1

  • Frans Oomen

Je ne vais pas tourner autour du pot, personnellement, je suis convaincu que les grands plans d’eau produisent généralement les plus gros carnassiers . Pourquoi me direz-vous? C’est ce que je tenterai d’éclaircir la prochaine série d'articles. Je développerai ma conviction, basée sur des observations personnelles et, sans prétention scientifique, un peu de biologie. J’espère vous aider à mieux comprendre l’eau et ainsi optimiser vos sorties pêche.

Ces observations ne s’appliquent pas seulement au brochet, mais également au sandre et à la perche.

  • Frans Oomen

La ville et ses polders

Aux Pays-Bas, beaucoup grandissent, avec comme première école de pêche, les polders du village. Au début à la canne fixe et puis, en grandissant, au lancer. Comme beaucoup d’autres aux Pays-Bas, j’ai sorti mon premier brochet d’un polder et ,bien sûr , à la cuillère. À cette époque, vous pouviez attraper un grand nombre de brochets . La plupart du temps, des poissons maillés d’environ 65 centimètres, parfois légèrement plus gros. Aujourd’hui encore je pratique , de temps en temps, la pêche du bord dans les polders en ville et le gabarit moyen est resté le même. Mais en général, rien de bien plus extraordinaire. En polders , un brochet de 90cm est déjà, pour moi, un beau poisson. Mais, peut-être, avez un avis contraire sur la chose et ,dans ce cas , n’hésitez pas à me contacter car je serai ravi de tester vos spots. Dans nos polders et de manière très ponctuelle, il m’arrive de prendre des poissons de belle taille et même des métrés, mais ils viennent généralement de canaux plus larges. Les polders moins larges , quant à eux , sont idéaux pour faire du nombre. Mes observations m’ont conduit à penser que les petits canaux sont des lieux de passage vers des polders plus importants . Il y a généralement beaucoup de nourriture dans ce genre de fossés et la population de brochets y est plus conséquente . Mais alors quel est le facteur qui empêche donc la capture de plus gros spécimens ? La question est posée !

  • Frans Oomen

La taille du poisson en Suède

La Suède est sans nul doute , en Europe, une des destinations qui offre une des plus grandes populations de brochets. Destination n° 1 pour la pêche du brochet et ,très certainement, l’endroit idéal si vous voulez faire du chiffre. Pourtant, la plupart des pêcheurs de brochets s’entendent pour dire qu’il n’est pas nécessaire de faire autant de kilomètres pour prendre de gros spécimens. Si vous vous rendez en Suède au printemps et que vous pêchez de grands lacs avec beaucoup de zones shalows, vous serez surpris de constater que le brochet, parfois, grouille littéralement. Si vous choisissez bien vos spots ,les journées à deux chiffres sont la règle plutôt que l'exception. En fin de journée, il n’est pas rare que mon partenaire de pêche et moi, nous nous soyons embrouillés sur le nombre de prises. Mais au bout du compte , ce jour-là, combien de gros poissons avaient-ils étés sortis ? Sur environ 35 prises, il y avait seulement deux 90+ (non mesurés) et un poisson de 1,02 m pour mon ami Frank. Sur le Volkerak ou sur le Randmeren il est inimaginable de pouvoir penser se perdre dans les comptes en fin de journée. Pourtant ceux ,qui s’efforcent de pêcher là ; savent qu’il y a de très gros carnassiers.

Au printemps, mes amis suédois délaissent la pêche. Ils préfèrent pêcher à la traîne l’été ou pêcher au vif l'automne . À ces périodes, le poids des prises est supérieur à ce que nous mettons au sec en début de saison (les Suédois pèsent les poissons et ne les mesurent pas). Ils aiment aussi pêcher sous la glace .En ce qui nous concerne, cette période de pêche en Suède est le pont idéal pour nous aider à faire passer les 2 mois de fermeture.

Quitter la rive et pêcher à la traîne en eaux libres est très populaire dans certaines parties de la Suède . Employer cette stratégie conduit rapidement à modifier les prises. Le nombre de touches diminue, mais la taille des spécimens augmente . La pêche à la traîne en eaux libres avec de gros leurres ( hard ou soft) permet vraiment de prendre un nombre conséquent de gros brochets l’été et l’automne. Le but n’est pas de faire nager le leurre près du fond, mais bien de déclencher les poissons pélagiques. En règle générale, les eaux pauvres en structures donnent souvent les meilleurs résultats. Pour le jerk , nous privilégions les fosses profondes sans trop de hauts fonds. Tout ce qui est inférieur à 10 mètres doit être considéré comme peu profond et nous préférons les éviter. En partie parce que vos leurres accrochent plus facilement les structures et aussi parce qu’il y a plus de proies dans les eaux libres. Cela se vérifie également une fois de retour à la maison.

Traduction libre de Fabrice Bronsart ( ça peut faire peur )

Zircon - This is a contributing Drupal Theme
Design by WeebPal.