Techniques made in USA, Japan & Germany

# Episode 1 : Le Carolina Rig

  • Carolina rig

Nous voilà déjà à la moitié d’une saison qui dès le début a donné le ton quant à la difficulté à séduire le carnassier. Et ne vous méprenez pas, que l’on soit tous les jours au bord de l’eau ou pêcheur occasionnel, quand c’est difficile, c’est difficile pour tout le monde !

 

Pour moi la difficulté est toujours l’occasion de faire levier. Et aujourd’hui plus encore, je suis convaincu que ce qui fait la différence c’est la capacité de changer les habitudes, sortir des sentiers battus. Une animation aux antipodes de ce qui est établi, un leurre hybride, une technique destinée à attraper une autre espèce…

 

C’est lors de nos discussions avec le Pro Staff Hengelsport De Kock que l’idée a germé de tester des techniques et des leurres inhabituels (et plutôt destinés à la pêche du black bass) pour tenter de décider les carnassiers indécis.

 

C’est William Merckx qui me mettra le pied à l’étrier et puis s’en suivront des heures de recherches et de visionnages vidéo pour tenter de comprendre, de trouver de nouvelles techniques et de les adapter aux espèces indigènes de nos canaux et nos lacs.

  • Baars Perche
  • Perca fluviatilis

Depuis le début de cette saison, je n’ai pas une seule fois planté une tête plombée « normale » dans mes leurres.  Je dois bien avouer que c’est sans grande conviction que je me suis lancé à l’eau en me disant « Difficile pour difficile, tant pis si je ne prends rien cette année mais au moins j’aurai essayé… ».

 

Dès les premiers essais ce fut la surprise ! La conviction d’avoir fait le bon choix ne s’est pas faite attendre. Toutes ces techniques venues d’Allemagne, du Japon et des USA font réellement la différence sur des fishs éduqués et qui  (en plus) cette année ont décidé de rester le bec cloué.

 

Après une ouverture fructueuse sur le Waal pendant laquelle le cheburaska rig et le jika rig ont fait des merveilles,  je me suis dirigé tout naturellement vers les canaux de ma région où les perches sont légion et dans lesquels je peux à mon habitude affiner toutes les nouvelles techniques que je découvre. Une autre surprise m’attendait. Les gros spécimen (de 35 à 45 cm) que je pensais absents de ces eaux sont venus mordre à l’hameçon.

 

Cette série d’articles a pour but de vous faire partager mes conclusions et peut-être vous permettre, sans prétentions aucunes, d’augmenter vos prises. Je commencerai donc par la technique qui m’as le plus séduit : « le Carolina rig ». Au fil des mois je vous ferai part de mes autres découvertes.

  • Baars close up
  • big perch

Number one « le carolina Rig », Star des techniques pour la perche

Incontestablement mon coup de cœur 2017. Cette technique, issue de la pêche au black bass aux USA, fait des ravages sur les perches et est également capable de décider les sandres les plus difficiles. A mon grand étonnement, je pêche dans les canaux du centre, du borinage et de Charleroi canaux depuis des années et cette technique m’a permis de prendre des perches de plus de 40 cm. Ce que je pensais impossible ou rare jusque-là dans les eaux wallonnes de ma région.

  • Grosse Perche
  • carolina rig

Le montage conventionnel se compose d’un corps de ligne en fluorocarbone raccordé directement à la tresse sur lequel on enfile un stop float pour empêcher que le nœud passe dans les anneaux, un plomb balle, une perle pour protéger le nœud de l’émerillon baril qui servira à son tour à raccorder le bas de ligne en fluorocarbone de diamètre un peu plus faible que le corps de ligne le tout terminé par un hameçon texan sur lequel on enfile le leurre.

 

Pour le sandre des bas de ligne de 40 cm à 60 cm feront en général l’affaire.

 

Pour la perche des bas de ligne de 30 à 40 cm, les perches sont très attirées par le plomb balle qui se traine sur le fond. En général des bas de ligne plus long empêche de faire passer le leurre dans le banc lors de la reprise de l’animation.

 

En ce début d’automne j’ai dû allonger mon bas de ligne à 60 cm pour les perches, et à de rares exceptions, parfois jusque 1m.

 

Plus le bas de ligne est long, plus la descende est lente. Plus le bas de ligne est court, plus l’animation est rapide (tout en restant très slow quand même hein !)

  • Sandre Carolina

Où et quand ?

Sur des fonds peu ou pas encombrés. Quand le poisson est difficile ou sur les postes à forte pression de pêche. Il m’arrive de pêcher des postes très encombrés, mais alors je pêche avec une « balle » de 1,8gr pas plus pour éviter la casse et le plantage non pas de l’hameçon mais de la balle qui se coince entre les obstacles.

  • Golden perch

Animation

4 animations sont possibles après avoir pris contact avec le fond.

 

La première consiste en des tirées amples et souple sur le fond en tenant la canne à l’horizontale. Marquer un petit temps d’arrêt et amorcer la récupération vers le leurre afin de ménager de l’amplitude pour le ferrage.

 

La seconde animation consiste juste à traine le leurre sur le fond juste en moulinant de manière plus ou moins rapide en ménageant de court temps de pause toujours en gardant la canne à l’horizontale.

 

La troisième animation, à la manière dont on le ferait avec une tête plombée normale, consiste à tirer le leurre vers la surface, le décoller de quelques centimètres, puis accompagner le plomb à la descente et attendre quelques secondes que le leurre rejoigne à son tour le fond.

 

La quatrième animation permet de faire nager le leurre entre deux eaux façon swimming avec une récupération linéaire ou de petits « twitchs ».

  • Black Flagg
  • V tail carolina rig

La touche

La touche est assez particulière. Bien que parfois votre canne enregistrera une décharge, la plupart du temps, le signal est plutôt caractérisé par un « mort » dans la canne. D’où l’importance de pêcher carolina avec une canne d’action Fast ou extra fast afin d’éviter les désillusions

  • Reins Saturn G tail
  • Reins G tail
  • Noike ninja wakasagi

Mon panier de course

Plomb balle Zappu standard sinker bullet de 1,8 gr à 7gr ou équivalent

Corpd de ligne : Fluoro Momoi de 26/100 pour la perche et 33/100 pour le sandre

Bas de ligne : Fuoro Momoi 20/100 pour la perche et 26/100 pour le sandre

Hameçon texan Nogales et Gamakatsu de n°6 à 3/0

Leurres : Reins Saturn G-tail en 2,5 ; 3,5 et 4 pouces ; Les écrevisses de la marque Reins et OSP dans toutes les tailles ; les Worm et les hogs de chez Black Flagg , Reins et OSP dans toutes les tailles. Les tubes de chez Reins et Gitzit en 2,5 et 3,5 pouces

Les cannes : Pour moi deux cannes sortent actuellement du lot. La St croix Legend Xtrême et la St Croix Legend Tournament (ma préférée) en 7,6 pieds. D’autres modèles existent mais il est important de privilégier des actions Fast ou extra fast pour favoriser la sensibilité due à la touche assez particulière.

  • Tube
  • Perch Tube
  • Reins heavy swamp

Tips

Entre le corps de ligne et l’émerillon baril j’ajoute une attache rapide pour pouvoir rapidement démonter le bas de ligne et passer en texan normal. Il m’est arrivé avec succès de « twitcher » le leurre sur le fond, ménager une pause de 2 seconde, puis décoller la balle du fond pour provoquer l’attaque. J’aime également planter les worms en wacky .

Wil je me nog iets vragen in verband met dit artikel?
Zircon - This is a contributing Drupal Theme
Design by WeebPal.